@jhr is virteal, virtually real. RSS

Virteal Des choses désordonnées au sujet du Baron Mariani, la Corse, la nature humaine, des faits contre-intuitifs, les nouvelles tendances du web et de la technologie, SimpliWiki et l8, JavaScript, la vie & l'univers (and 42 of course).

 

Site Meter visites.
©2007-2014 Virteal

6 Juil
2013
Sam
permalink

Inculture(s) 5 : Le travail - Franck Lepage & Gaël Tanguy - Scop Le Pave - Conférence gesticulée (par rabatakeu)

Travail, répartition, croissance - L’ultime espoir de libération des travailleurs aliénés était “la croissance”, celle qui permettait par exemple de payer demain les retraites d’inactifs plus nombreux désormais à la charge d’actifs certes moins nombreux mais beaucoup plus productifs.

Mais voilà, la croissance est cassée. La croissance est partie, elle a quitté l’occident, elle s’est mondialisée, elle profite à d’autres que nous.

Et c’est donc sans cet espoir qu’il nous faut continuer d’espérer. Pas facile.

Sauf si tout ça n’était qu’une vaste arnaque, destinée à maintenir à jamais esclave une population démotivée, dépressive, incapable d’imaginer une quelconque libération.

Mais, privés de la croissance, que peuvent promettre les politiques ? Plus rien. Et c’est pourquoi ces nouveaux maîtres sont appelés à disparaître, au profit d’une véritable démocratie, le pouvoir du peuple, pour le peuple, par le peuple.

Bref, la fin de la croissance, ou plutôt sa “pause”, sera un puissant facteur émancipateur. Etonnant non ?

Comments (View) - Reblog



Tweets





permalink Comments (View) - Reblog



4 Juil
2013
Jeu
permalink
Le but est de savoir qui parle à qui
>

Révélations sur le Big Brother français

Etat, surveillance - Que effet cela vous fait il de savoir que l’état détient depuis un certain temps un registre dans lequel figure chacune de vos conversations, téléphonique, par mail, etc ? Certes, le registre ne contiendrait pas “le contenu” de ces conversations, juste la liste des interlocuteurs, l’heure, le lieu, etc. Et, ça semble si facile, peut-être aussi, s’agissant des mails, l’objet de ces mails, voire, qu’en sait on finalement, peut-être le contenu des mails, ça ne prendre guère de place, c’est facile à stocker, et d’ailleurs, stocker la voix, ça n’est guère plus couteux, tant le prix des disques durs a baisser…

Bref, tout ça me fait froid dans le dos. Autant que la réaction de l’ensemble des pays du monde face aux demandes d’asile du lanceur d’alerte qui nous a appris l’existence d’un programme de surveillance similaire aux états unis.

L’ensemble des états se serre les coudes, c’est qu’ils ont des intérêts commun, dont on peut se demander jusqu’à quel point ils coïncident avec ceux de leurs peuples.

Si c’est vrai, c’est glaçant.

Comments (View) - Reblog



1 Juil
2013
Lun
permalink Comments (View) - Reblog



11 Jui
2013
Mar
permalink
Deux explications possibles sont l’objet de nombreux travaux durant ces dernières années : la première envisage l’existence d’une nouvelle composante dans l’univers, qui pourrait être sous la forme d’un champ scalaire se comportant comme un fluide à pression négative ; la relativité générale peut alors conduire à une inversion du signe de la force gravitationnelle, devenant ainsi répulsive. Une deuxième voie, peut être plus radicale, consiste à supposer que la théorie de la relativité générale doit subir une modification, modification dont les conséquences ne se manifestent qu’aux échelles cosmologiques.
>

L’énergie noire vient-elle du vide quantique ? > Energies - Enerzine.com

Casimir, vide quantique - J’avais il y a quelques temps avancé l’hypothèse que la gravitation ne serait pas une force attractive mais une force répulsive (http://virteal.tumblr.com/post/13508203031). Je suis heureux d’observer que cette hypothèse est d’actualité en raison de mesures nouvelles au sujet du vide cosmique.

Je rappelle que dans cette hypothèse, l’univers serait en quelques sorte “sous pression” et les objets massifs seraient comme des soupapes par lesquelles cette pression s’échapperait, entrainant un mouvement de particules de masse, des gravitons, similaire au photon mais véhiculant la gravité. Ce serait des vibrations de ces particules que naîtrait toutes les autres particules.

Comments (View) - Reblog



29 mai
2013
Mer
permalink
sans leaders intensément réels, pas d’action réelle.
>

La chronique d’Alexandre Jardin : Cette étrange irréalité qui gagne le pays | L’Opinion

Démocratie, homme providentiel. On espère des hommes politiques qu’ils aient des vertus sur-humaines. Il faudrait qu’ils soient de fer, insensible à toutes les tentations. Est-ce raisonnable ?

Au lieu d’appeler de ses voeux un tel homme providentiel et soit disant non seulement utile mais carrément absolument nécessaire, M. Alexandre Jardin, ferait bien de se départir de son esprit romanesque et mettre les pieds sur terre dans le fameux “réel” qu’il invoque.

Il comprendrait alors qu’une autre solution bien plus rassurante existe, consistant non par en la recherche de l’homme providentiel perdu mais en l’élaboration d’une solution signant la fin du système démocratique représentatif, à base d’élections, aux résultats sans cesse décevants.

Une solution nouvelle donc, pour un système nouveau, un système véritablement incorruptible, par nature, insensible à l’honnêteté de ses agents, des agents mis dans l’incapacité de nuire, cad un système à base de tirage au sort.

Pour le coup, ce serait vraiment la Providence qui choisirait.

Car pour l’instant, les hommes “providentiels”, on nous les fabrique sans notre accord éclairé. Ils ne restent providentiels d’ailleurs dans l’esprit de tous qu’un temps court. Après quoi, on les supporte jusqu’à l’élection suivante.

Et pendant ce temps, pour certains, les affaires continuent comme avant. C’est à dire à leur avantage, sans partage.

Note : cet homme providentiel, si en plus de le vouloir, il le voulait doté d’autorité, conquérant, d’une nature supérieure… dans son discours M. Jardin serait d’essence fasciste. Heureusement M. Jardin est clairement démocrate, il réclame la confirmation du peuple, qui jamais ne saurait la donner à un tyran, c’est bien connu.

Comments (View) - Reblog



22 mai
2013
Mer
permalink Comments (View) - Reblog



19 mai
2013
Dim
permalink Comments (View) - Reblog



18 mai
2013
Sam
permalink
Un problème majeur continue à se poser à la Corse aujourd’hui : C’est celui de l’éventualité d’une évolution vers l’indépendance de notre île, indépendance revendiquée par les mouvements nationalistes. Ce risque est d’autant plus réel que la CTC semble s’orienter vers le vote d’une motion réclamant de l’Etat Français une réforme constitutionnelle, afin d’obtenir à court terme : -La co-officialité de la langue corse avec la langue française. -L’exigence de dix ans de résidence en Corse pour une acquisition foncière. -Le transfert d’un pouvoir fiscal, notamment pour ce qui relève des anciens arrêtés Miot.
>

Les risques majeurs d’une Corse indépendante

Corse, opposition. Si je comprends bien M. Benedetti, il ne faut pas souhaiter l’indépendance de la Corse en raison de sa dépendance (3/4) à la France.

Il faut donc en somme que les corse restent “des assistés”. Voilà qui est surprennant.

Car, nous dit ce grand admirateur des corses, absolument pas cynique, les corses ne sauraient être autonomes, ils n’ont aucune ressource pour cela. Ajoutons à cette incompétence qu’ils sont culturellement violents et le portrait sera complet !

Tout cela est bien évidément grotesque. Les corses depuis 2000 ans vivent malgrè eux aux dépens de leurs envahisseurs, des envahisseurs qu’ils n’ont pas invités et dont ils n’apprécient guère le sort qu’ils leur réservent  ; car les hommes, les corses ne faisant pas exception, n’aspirent généralement pas à vivre au dépend des autres.

Il est vrai aussi que M. Benedetti ne croient pas que les corses soient capables de loi, ils ne sont plus le peuple que saluait Rousseau, non, désormais c’est l’arbitraire qu’ils vénèrent, la dictature qu’ils souhaitent, le “totalitaire” qu’ils demandent. Ah oui, j’oubliais, c’est parce qu’ils sont “culturellement” violents bien sur, ça doit être ça, ça manquait.

Bref, M. Benedettit se fait une haute idée des corses.

Comments (View) - Reblog



17 mai
2013
Ven
permalink Comments (View) - Reblog



16 mai
2013
Jeu
permalink
The change, in effect, was carbon neutral. (via Carbon in Alaskan soils stays stored despite warming | Ars Technica)

Réchauffement climatique, et des esprits. Ca semblait logique, la dégel du permafrost allait engendrer des rejets massifs de CO2 qui en accentuant le réchauffement aumenterait le dégel, cercle funeste.

Sauf que… de même que l’augmentation du CO2 dans l’air provoque au sol la croissance des plantes, qui absorbe ce CO2 excédentaire, de même le dégel permet le développement de plantes, qui elles aussi absorbe le CO2.

Bref, la terre se réchauffe et reverdit dans le même élan. Bref, le réchauffement, comme dans une serre, ça produit des plantes, qui, chacun le sait, rejette surtout… de l’oxygène. Lequel provoque…. un refroidissement: voir http://www.notre-planete.info/actualites/actu_2213_oxygene_influence_climat.php

The change, in effect, was carbon neutral. (via Carbon in Alaskan soils stays stored despite warming | Ars Technica)

Réchauffement climatique, et des esprits. Ca semblait logique, la dégel du permafrost allait engendrer des rejets massifs de CO2 qui en accentuant le réchauffement aumenterait le dégel, cercle funeste.

Sauf que… de même que l’augmentation du CO2 dans l’air provoque au sol la croissance des plantes, qui absorbe ce CO2 excédentaire, de même le dégel permet le développement de plantes, qui elles aussi absorbe le CO2.

Bref, la terre se réchauffe et reverdit dans le même élan. Bref, le réchauffement, comme dans une serre, ça produit des plantes, qui, chacun le sait, rejette surtout… de l’oxygène. Lequel provoque…. un refroidissement: voir http://www.notre-planete.info/actualites/actu_2213_oxygene_influence_climat.php

Comments (View) - Reblog



14 mai
2013
Mar
permalink
Le « glamping », ce mode de camping un peu plus glamour et original est en pleine croissance, les touristes recherchent de plus en plus des lieux ou des hébergements insolites pour passer leurs vacances. (via L’AquaPrima, un modèle de maison écologique flottante > Habitat - Enerzine.com)

Tourisme durable, glamping, corse - il y a 10 ans j’avais tenté de lancer chez moi un camping à thème, le Bivouac Joséphine, c’était du “glamping” avant l’heure.

Ca consistait à proposer des tentes répliques de tentes anciennes dans une ambiance rétro, façon Napoléon en campagne, le charme et le confort “à la Joséphine” en plus.

Ce beau projet, d’abord soutenu par la mairie de Corte, a finalement été recalé quand il a s’agit d’assouplir les régles d’urbanisme qui dans ma propriété, classée agricole, interdisent toutes les activités commerciales (restaurant, camping, etc),.

Alors même que le projet n’impliquait aucune construction (à part une piscine) ; autoriser une activité commerciale dans une zone précédément agricole constituait un dangereux précédent m’a t’on expliquer, en m’invitant à devenir agriculteur…

J’ignore s’ils entendaient par là que je devais renoncer au tourisme ou bien batir une façade agricole d’abord…

Pour revenir à l’article cité, voilà des installations touristiques flottantes qui ne sont pas des constructions, comme mes tentes. On pourrait en installer sur les lacs et les étangs de Corse, sans impact négatif majeur sur l’environnement.

Mais pour cela, il faudrait que ce soit “autorisé”, ce dont je doute. On continuera donc, rien de raisonnable n’étant autorisé, à voir se développer des solutions concurrentes à base de constructions illégales.

Interdire le raisonnable, c’est en somme organiser une prime à la malhonnêteté.

Voyant à qui profite le crime, la population corse se méfie du tourisme, on la comprend !

Le « glamping », ce mode de camping un peu plus glamour et original est en pleine croissance, les touristes recherchent de plus en plus des lieux ou des hébergements insolites pour passer leurs vacances. (via L’AquaPrima, un modèle de maison écologique flottante > Habitat - Enerzine.com)

Tourisme durable, glamping, corse - il y a 10 ans j’avais tenté de lancer chez moi un camping à thème, le Bivouac Joséphine, c’était du “glamping” avant l’heure.

Ca consistait à proposer des tentes répliques de tentes anciennes dans une ambiance rétro, façon Napoléon en campagne, le charme et le confort “à la Joséphine” en plus.

Ce beau projet, d’abord soutenu par la mairie de Corte, a finalement été recalé quand il a s’agit d’assouplir les régles d’urbanisme qui dans ma propriété, classée agricole, interdisent toutes les activités commerciales (restaurant, camping, etc),.

Alors même que le projet n’impliquait aucune construction (à part une piscine) ; autoriser une activité commerciale dans une zone précédément agricole constituait un dangereux précédent m’a t’on expliquer, en m’invitant à devenir agriculteur…

J’ignore s’ils entendaient par là que je devais renoncer au tourisme ou bien batir une façade agricole d’abord…

Pour revenir à l’article cité, voilà des installations touristiques flottantes qui ne sont pas des constructions, comme mes tentes. On pourrait en installer sur les lacs et les étangs de Corse, sans impact négatif majeur sur l’environnement.

Mais pour cela, il faudrait que ce soit “autorisé”, ce dont je doute. On continuera donc, rien de raisonnable n’étant autorisé, à voir se développer des solutions concurrentes à base de constructions illégales.

Interdire le raisonnable, c’est en somme organiser une prime à la malhonnêteté.

Voyant à qui profite le crime, la population corse se méfie du tourisme, on la comprend !

Comments (View) - Reblog



permalink Comments (View) - Reblog



permalink Comments (View) - Reblog



permalink Comments (View) - Reblog



UA-7243675-1